L'alternative des écovillages / Ecovillages / En Europe
L'alternative des écovillages Ecovillages En Europe
 1-gen.jpg

Le réseau européen (GEN-Europe) regroupe de nombreux écovillages, très divers, par leur taille (du petit éco-hameau d'une dizaine d'habitant-e-s à l'écovillage de plusieurs centaines), par leur climat (de la Finlande au nord au Portugal au sud), par leur âge (de plus de 40 ans pour les plus anciens aux projets en phase d'incarnation)

En voici quatre emblématiques, dans lesquels certain-e-s membres de l'association ont séjourné plus ou moins longtemps, qui vont nous faire voyager du nord au sud, en Ecosse, Allemagne, Italie et Portugal :


Findhorn (Ecosse)
 
 4e-Findhorn.JPG

Fondé en 1962 et célèbre rapidement pour ses jardins extraordinaires, Findhorn compte aujourd'hui à peu près 400 habitant-e-s réparti-e-s sur 2 sites distants de 6 km environ.

Ce qui est remarquable dans cet écovillage :

  • Les moyens mis en oeuvre pour parvenir à réduire l'empreinte écologique par habitant de la moitié par rapport à celle de la moyenne des habitants du Royaume Uni.
  • La communication avec les esprits de la nature, le respect du Vivant et la volonté d'oeuvrer en concience pour transformer la représentation du travail en "amour en action", dans chaque contribution quotidienne sur le lieu.
  • La capacité d'adaptation, d'innovation et de co-créativité constante, par exemple pour construire les maisons en fûts à whisky, le parc éolien, la monnaie locale, le sanctuaire végétal...  

Sieben Linden (Allemagne)
 
 5a-7-LINDEN.jpg

Fondé en 1993, Sieben Linden (Les 7 tilleuls) regroupe près de 150 habitant-e-s, sur l'ancienne frontière entre l'ouest et l'est.

Ce qui est remarquable dans cet écovillage :

  • des petits immeubles collectifs en bottes de paille, contraints par le peu de surfaces constructibles et réalisés rapidement en montant des panneaux préfabriqués en atelier, comprenant ballots, porte et fenêtres et qu'il ne reste plus qu'à enduire, qui côtoient de l'habitat léger ;
  • une organisation par quartiers affinitaires, comme par exemple celui où la technologie est réduite au strict minimum et où tout est construit à la main, celui des férus d'informatique... De même, dans les jardins voisinent des parcelles mécanisées, en traction animale et à la main ;
  • la relation respectueuse de quelques personnes avec les chevaux qui travaillent sans mors et dans un rapport de coopération non contrainte.

Damanhur (Italie)
 
 6c-Damanhur.JPG

 Fondé en 1977, il rassemble aujourd'hui près de 600 habitant-e-s, constituant une fédération d'une vingtaine de communautés, réparties sur plusieurs centaines d'hectares et parfois inclues dans des villages classiques.

Ce qui est remarquable dans cet écovillage:

  • sa globalité incluant tous les âges de la vie (les fondateur-rice-s encore présent-e-s sont aujourd'hui âgé-e-s de plus de 70 ans)
  • son organisation sociale originale et son économie florissante (avec une monnaie locale et un journal quotidien)
  • la place de la spiritualité, de la créativité artistique et de la beauté, du travail en profondeur sur soi et le collectif
  • la réalisation des Temples de l'humanité, immense ouvrage d'art creusé dans la montagne, décoré à l'aide de toutes les disciplines artistiques et dédié à toutes les cultures humaines et leur spiritualité. 

 


Tamera (Portugal)
 
 7c1-tamera.JPG

Fondé en 1979 par des Allemand-e-s issu-e-s de l'écovillage de ZEGG, il regroupe près de 100 habitant-e-s sur 150 ha.

Ce qui est remarquable dans cet écovillage :

  • le façonnage du paysage, notamment l'aménagement de lacs, qui retiennent les pluies hivernales abondantes et génèrent un micro-climat favorable permettant des cultures autour ;
  • une recherche et une expérimentation permanentes sur la paix, les relations femmes-hommes, la co-création avec la Nature ;
  • le grand cercle de pierres dressées transportées de différents endroits et ayant chacune un nom et une fonction (lithopuncture).

Les pays de l'est sont aussi novateurs et les écovillages s'y développent, avec un désir assumé du collectif ou de la communauté, contrairement au collectivisme imposé aux générations précédentes.

La Russie, par exemple, regroupe des centaines d'écovillages, sur son vaste territoire, en grande partie nés suite à la parution des ouvrages de Vladimir Mégré contant la vie d'Anastasia et ses racines slaves ...


L'association Cap Heol
Activités
L'alternative des écovillages
Actualités
Partenaires
Liens vers des sites amis
Lettres d'infos
Contactez-nous

     Recherchez
     


CAP HEOL éco-village ,Boite 111, 12, rue Colbert, 56100 LORIENT,www.cap-heol.fr,info@cap-heol.fr création www.ouestinternet.fr , Administration Mentions légales
 Site financé avec le soutien du Fonds Social Européen